TSGJB BANNER

L’avènement d’un néo-touriste connecté

L’avènement d’un néo-touriste connecté

Il se peut que la crise provoquée par la faillite de Cook, soit le prélude d’un changement de modèle où les macrostructures multinationales (tour-opérateurs) soient appelées à disparaître. Et qu’une fois passé cet événement inattendu, il faille repenser le futur de l’industrie touristique dans ce domaine, au Maroc comme ailleurs.

Personne en effet n’avait anticipé, il y a encore peu de temps encore, une situation comme celle que vit le  secteur du tourisme dans de nombreux pays dont le Maroc évidemment (bien que moindre que d’autres), après cette faillite. Mais cette épreuve doit servir de réflexion pour revoir notre copie à ce sujet et en tirer des conclusions  constructives.

Car jusqu’à présent, il faut bien le dire, nous dépendions pour beaucoup de ces tour-opérateurs pour nous amener grande partie des touristes étrangers, alors qu’il existe de nos jours des formules plus flexibles, rapides et économiques. Un client peut organiser ses vacances à coups de « portable » dans un monde de services d’intermédiation complétement virtuelle.

TripAdvisor ou Booking sont des enfants qui ont dépassé l’ancêtre Thomas. Booking par exemple compte 1million et demi de contrats par jour, à travers 70 pays, tandis que le tour-opérateur Cook travaillait avec 18 pays seulement, malgré des hôtels dans 28 d’entre eux,  plus les dix villes de loisirs flottants (palaces de croisière). Et Booking n’emploie que 15 000 personnes alors que Cook en utilisait 22000 pour un moindre rendement.

Ce ne sont que quelques éléments qui donnent à penser qu’il est apparu un nouveau type de touriste adepte des nouvelles technologies de recherche et que l’on doit en tenir compte, tout en continuant de travailler sur le produit, la marque Maroc, en diffusant en permanence à travers des sites et des réseaux sociaux des messages, des vidéos, des offres et des promotions.

Ce néo-touriste est connecté, et pour le cibler, il faut maîtriser parfaitement les outils qui permettent de détecter ses tendances, son rapport aux voyages et les techniques de contacts. Par ailleurs, on aura besoin d’une part d’une connectivité aérienne et de l’autre de puissants systèmes de distribution.

Le sujet mérite bien sûr un développement bien plus ample, mais il s’agissait ici juste d’entamer le débat sur les mesures à prendre en fonction de  l’affaire Cook…

Le 09/10/2019            

Source web Par Premiumtravelnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation

1ère édition du Tourism Marketing Days

1ère édition du Tourism Marketing Days

L’Office National Marocain de Tourisme organise la 1ère édition du Tourism Marketing Days le mardi 17 décembre prochain. Il s’agit d’un symposium qui r...

La DGI impuissante devant booking.com

La DGI impuissante devant booking.com

Une fois de plus, la célèbre plate-forme hollandaise de réservation d’hôtels en ligne booking.com donne des sueurs froides aux hôteliers marocains en éc...