TSGJB BANNER

Table ronde La Vie éco : les enjeux du tourisme et la nouvelle vision du Royaume (VIDEO)

Table ronde La Vie éco : les enjeux du tourisme et la nouvelle vision du Royaume (VIDEO)

C’est un nouveau départ qui s’annonce pour le tourisme national après le déblocage d’une enveloppe budgétaire de 6 MMDH, prévue pour appuyer la concrétisation de la nouvelle feuille de route mise en place par la tutelle en collaboration avec les professionnels. Une forte impulsion qui suscite de nombreuses attentes.

C’est l’An zéro de la co-construction et du développement du secteur du tourisme au Maroc. Après avoir capté près de 11 millions de visiteurs en 2022, avec un taux de récupération de 84% du trafic des années d’avant-Covid, les professionnels et la tutelle entendent donner une nouvelle impulsion à l’industrie touristique. Vendredi dernier, à Rabat, en présence du Chef du gouvernement et de cinq ministres, une nouvelle feuille de route a été officiellement mise en branle.

Signée par le gouvernement et la Confédération nationale du tourisme (CNT), elle vise à soutenir et à développer le secteur, en attirant 17,5 millions de touristes dès 2026 et 26 millions à l’horizon 2030. Une enveloppe budgétaire de 6 MMDH est prévue pour en permettre la concrétisation. Un nouveau départ qui suscite de nombreuses attentes. Lors d’une table ronde organisée mardi par nos confrères de La Vie éco pour s’interroger sur les enjeux du tourisme et la nouvelle vision du Royaume en la matière, Fatim-Zahra Ammor, ministre de tutelle, et Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), aux côtés d’autres acteurs, sont longuement revenus sur les axes de ce nouveau programme pour le moins prometteur.

«Nous avons eu un débat extrêmement enrichissant sur la nouvelle vision du tourisme au Maroc. Nous avons partagé les détails de la feuille de route que nous venons de lancer, sur la période 2023 et 2026, et pour laquelle nous avons réussi à mobiliser une enveloppe de 6.2 MMDH», a déclaré la ministre, notant que d’autres actes seront posés pour la concrétisation de ce programme.

«Nous devons nous atteler à former les équipes, à mettre en place les laboratoires d’impulsion des différentes filières afin de mettre en œuvre le plus rapidement possible cette nouvelle feuille de route», a ajouté Fatim-Zahra Ammor.

Pour la ministre, le Maroc dispose actuellement d’un incroyable momentum à l’international qu’il s’agit de saisir. Elle fait bien entendu référence à l’exploit, sur les plans arabe et africain, des Lions de l’Atlas, lors de la Coupe du monde Qatar 2022, lesquels sont parvenus au stade des demi-finales de cette compétition mondiale. Un exploit historique qui a valu au Royaume une renommée à l’international inédite. S’il est difficile de mesurer cet apport de notoriété à l’image de la destination Maroc, les professionnels commencent déjà à en ressentir l’impact sur le secteur, assure Hamid Bentahar pour qui cette nouvelle feuille de route est le fruit d’un travail collaboratif entre le ministère du Tourisme et la confédération. Et c’est ce travail de co-construction qui nous rend optimistes, souligne-t-il.

Plusieurs raisons d’être optimistes

Ce programme est venu pour redonner de la confiance aux professionnels, insiste Bentahar, se félicitant des changements opérés dans le management du secteur avec, notamment, l’implication personnelle du Chef du gouvernement qui pilote désormais un comité interministériel dédié au tourisme…, une vieille doléance des professionnels ! Des commissions régionales, pilotées par les walis afin d’assurer une meilleure exécution de la nouvelle feuille de route, seront également instaurées. «Il y a beaucoup de raisons d’être optimistes», estime-t-il. Le transport aérien, considéré comme un levier d’action pour le développement du tourisme, a été également au cœur des échanges.

À noter que les professionnels ont plaidé à cette occasion pour la mise en place de nouvelles liaisons afin d’accompagner l’embellie et monter en puissance, tout en sécurisant la connectivité. Il faut préciser que l’ONMT a procédé, pour la saison estivale 2023, à l’ouverture de pas moins de 35 nouvelles lignes avec dix compagnies aériennes. Ce sont ainsi huit destinations nationales qui sont concernées par ce vaste programme : Agadir, Essaouira, Fès, Marrakech, Nador, Ouarzazate, Rabat et Tanger. Et ces nouvelles lignes concernent neuf marchés émetteurs : l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, la Grèce, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni. Dix compagnies aériennes assureront la desserte de ces nouvelles lignes: Aegean Airlines, Air Arabia Maroc, Binter Canarias, EasyJet, Eurowings Discover, Luxair, Ryanair, TUIfly Belgium, Volotea et Vueling. L’ensemble des délégations de l’ONMT à l’étranger ont été mobilisées pour arriver à ce résultat. Quant aux transporteurs touristiques, durement éprouvés par les crises sanitaire et économique, ils espèrent, eux aussi, voir leur sort s’améliorer, notamment grâce à cette nouvelle feuille de route.

Imad Barrakad

Pre?sident du directoire de la Socie?te? marocaine d’investissement touristique (SMIT)

«Nous avons une diversite? d’offres et plusieurs expe?riences de voyages, ainsi qu’une capacite? a? satisfaire les attentes des visiteurs. Mieux, nous sommes une terre de lumie?re. Toutefois, il est important, aujourd’hui, de se renouveler pour cre?er une nouvelle offre plus attractive».

Le 27 Mars 2023

Source web par : leseco

Les tags en relation

 

Les articles en relation

#MAROC_REUNION_ONMT_CRT_FES_MEKNES:

#MAROC_REUNION_ONMT_CRT_FES_MEKNES:

Finalement, la réunion du Directeur général de l’ONMT et de ses équipes avec les professionnels représentés par le CRT Fez ainsi que des opérateurs de ...