TSGJB BANNER

Survie pendant le Ramadan : les victimes du séisme d'Al Haouz luttent dans les tentes

Survie pendant le Ramadan : les victimes du séisme d'Al Haouz luttent dans les tentes

Malgré les épreuves, les survivants du tremblement de terre d’Al Haouz font de leur mieux pour s'adapter à l'atmosphère du Ramadan dans leurs tentes. Un reportage sur le vif.

Le360 s'est rendu au douar El Arab, relevant de la commune d’Asni, pour rencontrer Naima El Allawi. Elle a partagé avec nous une partie des difficultés vécues, en particulier par les femmes sinistrées, lors de la préparation du ftour dans les tentes.

Naima El Allawi a témoigné des conditions très dures qu'elle endure pendant le Ramadan. Rester enfermée dans une tente toute la journée est difficile en raison de la chaleur étouffante, aggravée par la cuisson des repas et le fonctionnement de la cuisinière.

Elle a également souligné les efforts déployés pour trouver de l'eau et satisfaire les besoins quotidiens, ainsi que la nécessité de sortir temporairement de la tente avec sa famille pour respirer un peu d'air frais avant de retourner dans la fournaise.

Cette femme courageuse a exprimé sa gratitude envers le roi Mohammed VI pour avoir ordonné la distribution de denrées de première nécessité pendant le Ramadan, via la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

Fatima Imili, résidente de Moulay Brahim, a également évoqué les difficultés rencontrées pour trouver de l'eau, soulignant l'importance de l'aide alimentaire fournie par les institutions étatiques et les associations.

Malika Barhil, se plaignant également de la chaleur intense à l'intérieur de la tente, a dû déplacer sa cuisine à l'extérieur pour préparer le ftour, exprimant le souhait de retrouver une vie normale dès que possible, comme avant le tremblement de terre.

Le 28/03/2024

Rédaction de l’AMDGJB Géoparc Jbel Bani

www.darinfiane.com    www.cans-akkanaitsidi.net    www.chez-lahcen-maroc.com

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Nouvelle colère du roi Mohammed VI

Nouvelle colère du roi Mohammed VI

À l’horizon 2025, la pénurie d’eau se fera pressante, avec une réserve de 500 m3 d’eau potable, contre 720 m3, aujourd’hui, et, 1700 m3, dans les ann...