TSGJB BANNER

Le gouvernement met fin à l'état d'urgence sanitaire au Maroc

Le gouvernement met fin à l'état d'urgence sanitaire au Maroc

Lors du conseil de gouvernement qui s’est tenu ce jeudi 23 février le gouvernement a décidé de ne pas prolonger de l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition de la pandémie au Maroc.

Il est prévu que la période de validité de l’état d’urgence sanitaire dans toutes les parties du territoire marocain expirera le 28 février prochain.

Une source bien informée a révélé à Hespress que la levée de l’état d’urgence sanitaire se fera automatiquement sans qu’il soit besoin d’un nouveau décret, soulignant que le gouvernement peut déclarer une nouvelle urgence sanitaire par décret si nécessaire.

La même source a souligné que l’amélioration de la situation épidémiologique a poussé le gouvernement à ne pas prolonger l’état d’urgence sanitaire.

Ce mercredi, le ministère de la Santé a annoncé l’enregistrement de 11 nouveaux cas de Covid-19, sans décès.

L’article 2 du décret-loi relatif à l’état d’urgence sanitaire stipule que l’état d’urgence sanitaire est déclaré dans toute partie, préfecture, région, groupement ou plus, ou sur tout le territoire national le cas échéant, chaque fois que la vie et la sécurité de personnes sont menacées par la propagation de maladies infectieuses ou épidémiques, Il était nécessaire de prendre des mesures urgentes pour les protéger de ces maladies et limiter leur propagation, afin d’éviter les dangers qui pourraient en résulter.

L’état d’urgence sanitaire est déclaré en tant que de besoin, en vertu d’un décret pris sur proposition conjointe des deux autorités gouvernementales chargées de l’intérieur et de la santé, et la durée de validité de l’état d’urgence peut être prolongée par décret.

Le 23 Février 2023

Source web par : Hespress

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Vous avez dit tourisme interne?

Vous avez dit tourisme interne?

Chaque année, à la même période et tel un marronnier, revient l’éternelle question «Qu’avez-vous à proposer pour les touristes nationaux?» Et cela a...