TSGJB BANNER

Tourisme : comment la tutelle tente de sauver les hôtels fermés

Tourisme : comment la tutelle tente de sauver les hôtels fermés

Le ministère du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire déploie un plan pour la réouverture des hôtels fermés dans différentes villes du Royaume. Les détails viennent d’être dévoilés par la ministre Fatim-Zahra Ammor. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Nouvelle vie pour les hôtels fermés dans les villes du Royaume. Un travail est actuellement mené pour rouvrir ces établissements, indique le quotidien Aujourd’hui le Maroc dans son édition du jeudi 18 janvier. «Il existe actuellement un certain nombre d’hôtels fermés et nous travaillons à les rouvrir», a expliqué Fatim-Zahra Ammor, ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, dans le cadre de sa réponse à une question orale au Parlement.

«Nous avons commencé par les villes d’Agadir et d’Ouarzazate, en raison du pourcentage élevé d’hôtels fermés. Nous allons élargir ces dispositifs à d’autres régions», a ajouté la ministre, expliquant que le travail actuel est focalisé sur 3 axes fondamentaux.

Le premier axe concerne l’accompagnement afin d’attirer des investisseurs possédant une expertise et un savoir-faire pour investir dans ces hôtels. Dans ce contexte, les opérations de cession de ces hôtels ont commencé à travers le lancement d’appels d’offres ou de contacts directs avec les investisseurs. Dans la ville d’Agadir, 13 institutions ont pris contact avec des investisseurs alors qu’à Ouarzazate, dix institutions ont déjà noué un contact avec des investisseurs. Des contrats ont également été conclus avec des investisseurs internationaux de renom pour restructurer et ouvrir ces hôtels, notamment ABS, TUI, Pickalbatros.

Le deuxième axe est relatif à l’'implication du Fonds Mohammed VI pour l’investissement qui s’apprête à officialiser ses fonds thématiques dans le tourisme.

Le troisième axe, relate le quotidien, concerne la nouvelle charte de l’investissement qui prévoit des incitations importantes aux investisseurs. «Cette opération revêt une grande importance, en raison des grandes manifestations qui seront organisées à l’avenir dans notre pays, à savoir la Coupe d’Afrique des Nations en 2025 et la Coupe du monde en 2030», a affirmé Ammor tout en rappelant les mesures prises en faveur des hôtels dans le cadre du plan d’urgence, notamment à travers un soutien d’un montant de 1 milliard de dirhams pour relancer l’activité des établissements hôteliers après la pandémie Covid-19 dans les meilleures conditions.

A travers cette opération, précise Aujourd’hui le Maroc, le Maroc veut consolider la dynamique actuelle du tourisme. «Les chiffres obtenus dans ce secteur confirment que le gouvernement a pris les décisions appropriées au bon moment. Au cours des 11 premiers mois de 2023, nous avons atteint 13,2 millions de touristes et nous terminerons l’année avec plus de 14 millions de touristes, ce qui représente une augmentation de plus d’un million de touristes par rapport à l’année 2019», a fait savoir la ministre.

«Concernant les recettes en devises, nous dépasserons les 100 milliards de dirhams, ce qui constitue un record. Notre pays a également réalisé des progrès significatifs dans le classement de l’Organisation mondiale du tourisme, passant de la 34ème place en 2019 à la 22ème en 2022», lit-on.

Le 17/01/2024

Source web par : le360

www.darinfiane.com    www.cans-akkanaitsidi.net    www.chez-lahcen-maroc.com

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le tourisme est une industrie capitale

Le tourisme est une industrie capitale

L’industrie touristique est une industrie à part entière qui puise dans d’autres industries et qui alimente beaucoup d’autres tel le transport aérien, ...