TSGJB BANNER

#Maroc_HCP_1er TRI_2023: HCP : ZOOM SUR LES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES AU MAROC

#Maroc_HCP_1er TRI_2023: HCP : ZOOM SUR LES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES AU MAROC

Le Haut-Commissariat au plan (HCP) vient de publier une nouvelle note de conjoncture. Celle-ci dévoile l’observation des principaux indicateurs économiques pour le 4? trimestre 2022 ainsi que l’estimation pour le 1?? trimestre 2023. Précisions.

L’économie mondiale a été lourdement impactée par les chamboulements qui ont secoué la stabilité internationale ces trois dernières années. Au Maroc, la sécheresse, la pandémie de la Covid-19 et la guerre en Ukraine ont mis à mal plusieurs secteurs. Cela a également touché les catégories de populations vulnérables et de la classe moyenne.La note de conjoncture trimestrielle publiée par le Haut-Commissariat au plan (HCP) révèle l’évolution de l’économie nationale durant le dernier trimestre de 2022 (T4-2022). En outre, elle dévoile ses prévisions pour le premier trimestre de 2023 (T1-2023). L’institution mise sur un taux de croissance de 3,4% pour ce T1. Cette prévision se base sur une hausse du pouvoir d’achat des ménages qui permettrait une augmentation de leurs dépenses de consommation. De plus, la croissance économique nationale devrait faire preuve de résilience si les conditions climatiques hivernales de 2023 sont convenables.

Les indicateurs du T4-2022

Le dernier point de conjoncture du HCP fait ressortir qu’au cours du T4-2022, les volumes des exportations et des importations de biens et services ont respectivement augmenté de 20,9% et 22,1%. S’agissant des prix à la consommation, ils ont poursuivi leur hausse, à savoir +8,1% par rapport au T3-2022.

Au T4-2022, les prix à la consommation auraient poursuivi leur ascension au même rythme d’évolution que le trimestre précédent, notamment à 8,1%, en variation annuelle, au lieu de 2,5% enregistré au T4-2021. « Cette stabilité du rythme aurait résulté d’une légère détente des prix des produits non alimentaires, pour la première fois depuis le quatrième trimestre 2021, passant de 4,5% à 4,3% enregistré au trimestre précédent, alors que les prix des produits alimentaires auraient accéléré de 14,1% », précise le HCP.

S’agissant de la demande intérieure des ménages, elle serait restée, comme habituellement, le principal moteur de la croissance économique au T4-2022. En revanche, elle a enregistré un ralentissement par rapport au T3-2022. En effet, la consommation des ménages n’aurait augmenté que de +2,2% au cours du T4-2022, au lieu de +7,9% au cours de la même période de 2021. Le recours des ménages à l’endettement pour le financement de la consommation se serait intensifié. Le flux des crédits à la consommation a plus que doublé comparativement à la même période de 2021.

Les prévisions du T1-2023

Selon les projections du HCP, la croissance économique devrait s’accélérer pour atteindre 3,4% au T1-2023. En outre, le redressement du pouvoir d’achat des ménages permettrait une augmentation de leurs dépenses de consommation au T1-2023.

Par branche d’activité, cette croissance serait portée par l’amélioration des activités agricoles. Cette dernière est conditionnée par le retour à la normale des conditions pluviométriques hivernales. De plus, les filières non marchandes et les branches du commerce et du tourisme continueraient de soutenir le raffermissement de la valeur ajoutée du secteur tertiaire. Cela favorisera la hausse de sa valeur ajoutée de 4,6% au T1-2023, souligne l’institution.

Enfin, le HCP souligne que l’inflation sous-jacente, qui exclut les prix soumis à l’intervention de l’État et les produits à prix volatils, s’établirait à 5,8% en 2022, après 1,7% une année auparavant.

Le 04 Janvier 2023

Source web par : lebrief

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Toujours pas de stratégie

Toujours pas de stratégie

Contrat-programme signé, la signature de convention CNSS à son tour signée hier par toutes les parties prenantes. Jusqu’ici tout est relativement bon mais ...