TSGJB BANNER

Parcs éoliens Nassim Koudia Al Baida et Nassim Jbel Lahdid en service au cours du premier semestre 2022 dans le domaine des énergies renouvelables

Parcs éoliens Nassim Koudia Al Baida et Nassim Jbel Lahdid en service au cours du premier semestre 2022 dans le domaine des énergies renouvelables

Les parcs éoliens Nassim Koudia Al Baida, situé dans la région de Tanger, et Nassim Jbel Lahdid, à Essaouira, entreront en fonction au cours du premier semestre 2024. Ces deux installations joueront un rôle essentiel dans l'atteinte de l'objectif de 52% d'énergie renouvelable dans le mix énergétique marocain d'ici 2030.

L'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen), chargée du développement des énergies renouvelables au Maroc, a récemment finalisé la construction du parc éolien Nassim Koudia Al Baida, situé dans le nord du pays, et a commencé à injecter les premiers mégawatts dans le réseau national.

La modernisation du plus ancien parc éolien d'Afrique, construit en 2000, a impliqué le remplacement complet des anciennes turbines, d'une puissance unitaire de 0,6 mégawatt (MW), par des turbines de dernière génération, d'une puissance de 5 MW chacune, équipées d'un rotor de 132 mètres de diamètre et d'une nacelle culminant à 84 mètres de hauteur. Cette mise à niveau, qualifiée de "première à l'échelle africaine et au Moyen-Orient", doublera la capacité du parc de 50 à 100 MW, permettant de répondre aux besoins en électricité de 400 000 personnes, le tout à un coût de production réduit.

Une partie des équipements anciens du parc a été destinée à des institutions de recherche et de formation telles que l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), l'Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (IFMEREE) et la Faculté des sciences et techniques de Tanger. Cette démarche vise à enrichir la formation pratique des étudiants et à soutenir la recherche et le développement dans le domaine des énergies renouvelables.

La rénovation du parc de Koudia Al Baida a également eu un impact économique et social positif, avec la production locale des pales des éoliennes à l'usine de Tanger et la création de plus de 500 emplois pendant la phase de construction et d'installation.

Parallèlement, le parc éolien Nassim Jbel Lahdid, d'une capacité de 270 MW, devrait également être opérationnel au cours du premier semestre 2024, contribuant ainsi à l'objectif global de 52% d'énergie renouvelable dans le mix énergétique marocain d'ici 2030. Actuellement, le Maroc affiche une part d'énergie renouvelable de 41%, avec une capacité de 4 680 MW sur une puissance totale installée de 11 400 MW.

D'autres projets d'énergies renouvelables, totalisant une puissance de plus de 4 500 MW, sont en cours de développement au Maroc et devraient être opérationnels d'ici la fin de 2027. Parmi eux, les stations solaires Noor Midelt I (800 MW), Noor Midelt II (400 MW) et Noor Atlas (290 MW) débuteront leur construction cette année, avec une capacité totale d'environ 1 500 MW.

Le 06/03/2024

Rédaction de l’AMDGJB Géoparc Jbel Bani

www.darinfiane.com    www.cans-akkanaitsidi.net    www.chez-lahcen-maroc.com

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Entretien onusien pour Bakkoury

Entretien onusien pour Bakkoury

Damilola Ogunbiyi, représentante spéciale des Nations Unies pour l’énergie durable, Co-Présidente d’ONU-Énergie et Présidente Directrice Générale de...