TSGJB BANNER

Le FMI et la Banque mondiale maintiennent leurs assemblées à Marrakech

Le FMI et la Banque mondiale maintiennent leurs assemblées à Marrakech

Nouveau gage de confiance des partenaires internationaux du Maroc. Un communiqué conjoint de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international a été publié confirmant le maintien de l’édition 2023 des Assemblées annuelles des deux institutions internationales du 9 au 15 octobre 2023 dans la ville de Marrakech.

Cette confirmation intervenant dix jours après le séisme qui a frappé la province d’Al Haouz située à 70 km de Marrakech, vient conforter encore une fois la confiance des deux institutions internationales dans la résilience du Royaume et sa capacité à faire face aux situations de crise dont il a fait preuve au cours des dernières années, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Selon le ministère de l’économie et des finances, «cette décision annoncée par les deux institutions de Bretton Woods fait suite aux diligences menées conjointement avec le gouvernement marocain leur permettant de prendre connaissance, au cours de ces dix derniers jours, des différentes dispositions prises par le Royaume pour gérer les conséquences du séisme sur le plan humain et matériel et de constater la capacité de la ville de Marrakech à accueillir cet événement dans les meilleures conditions». La même source précise que «sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une mobilisation générale s’est organisée dès les premières heures pour déployer une intervention exemplaire et coordonnée sur le terrain.

Le gouvernement, les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, la Protection civile, les Autorités locales et différentes composantes de la société civile se sont tous mobilisés pour apporter des réponses immédiates et organisées aux besoins urgents des populations touchées en termes des premiers secours, de soins médicaux, d’hébergement, de nourriture, de couvertures, d’habits, le retour rapide aux écoles des enfants concernés». Des dispositions ont également été prises pour assurer et mettre en place un plan de réhabilitation et de reconstruction et de mise à niveau de la région touchée permettant, ainsi, un retour immédiat à la normalité et une reprise rapide des activités. Ainsi, du 9 au 15 octobre 2023, Marrakech sera bien la ville hôte de ce grand rendez-vous annuel de la finance internationale et accueillera les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales de 189 pays membres. Des dirigeants du secteur public, des parlementaires, des décideurs et experts du secteur privé, des représentants d’ONG, des économistes, des universitaires et des médias internationaux se réuniront dans la ville ocre, pour débattre des enjeux économiques mondiaux, des défis du développement, et politiques de financement dans un contexte de ralentissement exacerbé par une montée des tensions géopolitiques. L’accueil par le Maroc de ces Assemblées annuelles est une reconnaissance par les deux institutions du leadership de SM Roi Mohammed VI et des progrès majeurs accomplis par le Royaume durant ces 24 années. C’est avec la même détermination, son hospitalité légendaire et son expertise dans l’organisation des grandes manifestations internationales, que le Maroc s’apprête dans quelques jours à accueillir cet événement planétaire qui marque son retour sur notre continent, 50 ans après sa tenue au Kenya en 1973.

Confiance

Le maintien des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI) à Marrakech témoigne de la confiance dont bénéficie le Maroc auprès de ces deux institutions, a affirmé, lundi, la ministre de l’économie et des finances, Nadia Fettah. «Cette décision témoigne de la confiance dont bénéficie le Maroc auprès de ces deux institutions, notamment dans le sillage de la gestion efficace, efficiente et urgente des effets et des conséquences de la tragédie du séisme d’Al Haouz conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI», a souligné Nadia Fettah dans une déclaration à la presse. Ces Hautes Instructions Royales, a-t-elle relevé, sont aujourd’hui implémentées et exécutées de façon urgente et coordonnée entre l’ensemble des parties prenantes sur le terrain. «Cette décision est également le fruit d’un travail conjoint entre le gouvernement marocain et les deux institutions de Bretton Woods qui leur a permis de s’assurer de cette gestion efficace et efficiente de la crise, que les citoyens victimes de cette crise sont pris en charge en priorité, mais également que l’infrastructure et les équipements qui vont nous permettre d’organiser cet évènement assurent également la pleine sécurité des participants», a indiqué la ministre. La décision des deux institutions «témoigne d’abord de la qualité de la relation de partenariat fort avec le Maroc de façon générale, mais également d’une volonté affirmée de soutenir notre pays dans une conjoncture difficile», a-t-elle soutenu, ajoutant que la priorité est la sécurité des citoyens et des victimes, ainsi que le retour très rapide à une activité économique et sociale normale.

Dynamique

Cet événement va représenter une véritable bouffée d’oxygène pour le secteur du tourisme. L’ONMT déploie une série d’actions pour rassurer et rester dans les radars des partenaires internationaux. La CNT et les CRT de toutes les régions du pays se joignent à cette dynamique. C’est donc à l’initiative de l’Office national marocain du tourisme, les professionnels du tourisme de la Confédération nationale du tourisme qu’ils soient hôteliers, agents de voyages, restaurateurs ou guides ainsi que les présidents des conseils régionaux du tourisme de l’ensemble des régions du Royaume ont donné leur voix à une vidéo où ils rappellent à l’industrie du tourisme mondiale que le secteur du tourisme marocain continue de fonctionner normalement et que l’ensemble des professionnels du secteur est mobilisé pour que l’expérience touristique soit garantie pour l’ensemble des touristes.

Une vidéo forte, porteuse d’espoir et porteuse de valeurs fortes qui rappelle que le secteur du tourisme marocain est un secteur structuré, conscient de ses responsabilités et prêt à relever tous les défis pour que leurs missions soient assurées avec la plus grande exigence. Dès le lendemain du séisme, l’ONMT a mis en place une série de mesures pour faire face aux retombées sur le secteur touristique.

L’ONMT a ainsi tenu des échanges constants avec le ministère de tutelle, la Confédération nationale du tourisme et l’ensemble des professionnels marocains afin de gérer dans un premier temps les touristes présents au Maroc et les arrivées en cours. Dans un second temps, l’Office a pris contact avec l’ensemble de ses partenaires étrangers qu’ils soient tour-opérateurs, compagnies aériennes, associations nationales du voyage de l’ensemble des marchés émetteurs… afin de les rassurer sur la situation au Maroc et de maintenir la continuité.

Une initiative qui commence d’ores et déjà à porter ses fruits puisque la grande majorité des partenaires s’est engagée à maintenir toutes ses opérations sur le Maroc. Dans le même temps, l’ONMT a mis en place plusieurs flash news à destination des opérateurs marocains pour les tenir informés en temps réel de l’évolution de la situation dans les principaux marchés émetteurs.

Un prêt de 1,3 milliard

Risques climatiques. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a annoncé, lundi, que le FMI va accorder au Maroc un prêt de 1,3 milliard de dollars pour renforcer sa résilience face aux risques climatiques. «Le FMI a conclu avec le Maroc un accord au niveau des experts pour fournir un financement à long terme de 1,3 milliard de dollars, destiné à consolider la résilience du Royaume pour atténuer l’impact du changement climatique», a indiqué Mme Georgieva dans une interview exclusive à la MAP. La directrice générale du FMI, qui prend part à New York à la 78è session de l’Assemblée générale de l’ONU, a indiqué que le changement climatique fait partie des défis majeurs qui se posent à la communauté internationale. Parmi les défis auxquels le monde est confronté aujourd’hui figure le changement climatique qui «nous affecte déjà de façon considérable», a-t-elle dit, soulignant que cette problématique sera l’un des trois axes sur lesquels le FMI compte mettre l’accent durant sa participation au sommet sur les Objectifs de développement durable qui se tient en marge du débat de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU. Mme Georgieva a, en outre, cité la dette «qui a augmenté de façon spectaculaire et qui constitue un fardeau qui pèse sur les pays à faible revenu». Elle a également mis en avant l’importance de l’inclusion numérique pour favoriser la croissance et la prospérité dans le monde, insistant sur l’importance de la coopération et du partenariat comme voies pour surmonter les défis de l’heure. «Nous allons aussi mettre l’accent sur les moyens devant permettre aux institutions internationales de travailler ensemble de manière plus efficace», a indiqué Mme Georgieva.

Le 20/09 /2023

Source web par : Aujourd’hui Le Maroc

www.darinfiane.com    www.cans-akkanaitsidi.net    www.chez-lahcen-maroc.com

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Live. Arrivée du TGV à Rabat-Agdal

Live. Arrivée du TGV à Rabat-Agdal

Le TGV, inauguré ce jeudi 15 novembre par le Roi Mohammed VI, en compagnie du Président français Emmanuel Macron, est arrivé à la gare Rabat-Agdal. Celle-c...

Jalousies?  Par Nadia SALAH

Jalousies? Par Nadia SALAH

Déjà un mois de passé: le Maroc n’a pas bougé pour préparer la COP22, l’année prochaine. Il y a des moments  historiques qu’il ne faut pas rater. C...