TSGJB BANNER

Tourisme et voyages : Le Maroc recule de 4 places dans le classement du World Economic Forum

Tourisme et voyages : Le Maroc recule de 4 places dans le classement du World Economic Forum

Le Maroc s'est classé 71e sur 117 pays dans l’indice de développement des voyages et du tourisme pour 2021, publié par le Forum économique mondial, en reculant de quatre places par rapport à 2020.

Dans l’indice de développement des voyages et du tourisme pour 2021, publié récemment par le Forum économique mondial (WEF), le Maroc a reculé de quatre places par rapport à l'année 2020, et s'est classé 71e au niveau mondial, après avoir obtenu 3,8 points sur 10. L'indice a classé 117 pays, qui ont couvert près de 96% du PIB direct mondial des voyages et du tourisme.

Dans son classement des pays, l'indice se base sur cinq sous-indicateurs, à savoir l'environnement favorable en termes d'environnement de travail, de sécurité, de sûreté, de santé et de marché du travail et les politiques gouvernementales dans le domaine du tourisme et des voyages. Il s’agit également de l'ouverture du pays, la compétitivité des prix, les infrastructures en matière d'aéroports et de services touristiques, le volume de la demande de voyages et de tourisme et la durabilité du secteur.

Le Maroc 3ème en Afrique et 7ème dans la région MENA

Dans le monde arabe, le Maroc s'est classé 7ème, derrière les Émirats arabes unis (25e au niveau mondial), l'Arabie saoudite (33e), le Qatar (43e), l'Égypte (51e), Bahreïn (57e) et la Jordanie (64e). Le royaume devance la Tunisie, qui figure à la 80e place devant le Koweït (86e), le Liban (94e) ainsi que le Yémen (116e). L'indice n'inclut pas le reste des pays arabes.

En ce qui concerne le continent africain, le Maroc est classé à 3ème rang, derrière l'Égypte, qui arrive en tête, ainsi que l'Afrique du Sud, qui se classe 68e.

À l'échelle mondiale, le Japon s’empare de la tête du classement, devant les États-Unis, l'Espagne, la France et l'Allemagne, tandis que la Suisse se classe sixième et l'Australie au 7ème rang.

Selon l'indice, la pandémie du coronavirus constitue l'un des plus grands défis auxquels est confronté le secteur du tourisme et des voyages. Faisant référence à l’invasion russe de l'Ukraine, les auteurs du rapport ont expliqué que «de tels chocs mondiaux entraînent plus d’instabilité supplémentaire et perturbation économique qui pourraient ont des effets à long terme sur le secteur».

Malgré cela, le rapport indique que le tourisme et les voyages se redressent lentement après une stagnation qui se poursuit depuis l'émergence du Covid-19, et souligne qu’«il sera essentiel de tirer les leçons des crises passées et actuelles, afin de prendre des mesures à long terme qui garantissent l'inclusivité, la durabilité et la flexibilité du secteur qui fait face à des défis et des risques avancés».

Coronavirus cases

Le 27/05/2022

Source web par : yabiladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Sécurité alimentaire et COVID-19

Sécurité alimentaire et COVID-19

De plus en plus de pays sont confrontés à des niveaux croissants d’insécurité alimentaire aiguë, réduisant ainsi à néant des années de progrès en ma...