TSGJB BANNER

Sahara, Israël, Russie-Ukraine... Ce qu'il faut retenir du point de presse de Blinken et Bourita à Rabat

Sahara, Israël, Russie-Ukraine... Ce qu'il faut retenir du point de presse de Blinken et Bourita à Rabat

Lors du deuxième jour de sa visite au royaume, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken s'est réuni avec son homologue marocain Nasser Bourita. Les deux diplomates ont discuté de la coopération bilatérale, de l'accord trilatéral Maroc-Etats-Unis-Israël et du partenariat des deux pays en Afrique. Voici les détails.

Le secrétaire d’Etat américain s’est contenté de rappeler le soutien de son pays au plan d’autonomie proposé par le Maroc en 2007, sans référer à la reconnaissance de l’ancienne administration américaine de la souveraineté du Maroc sur la région. « Nous soutenons le plan marocain d’autonomie comme une base sérieuse, réaliste et crédible pour résoudre ce différend », a-t-il déclaré.

Blinken a de nouveau réitéré « le soutien des Etats-Unis aux efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies au Sahara, Staffan De Mistura, pour aboutir à une solution politique durable à ce conflit ».

Interrogé par un journaliste américain sur la non-ouverture, jusqu’à présent, du consulat américain à Dakhla, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a donné une réponse plutôt évasive en rappelant les relations fortes liant Rabat et Washington. Il a également précisé que l’exécution des « différents volets de l’accord trilatéral signé en décembre 2020 est toujours possible, mais selon des compromis et selon l’agenda des parties concernées ».

D’autre part, Bourita s’est félicité du soutien espagnol au plan d’autonomie, appelant le reste des Etats européens à faire de même : « nous saluons le message du chef du gouvernement espagnol à Sa Majesté le roi, (…) il est temps pour les Européens de sortir de leur zone de confort où ils soutiennent passivement le processus onusien et de prendre part à la recherche de la solution ».

Coopération bilatérale

Le diplomate américain s’est félicité des « gains des deux peuples de l’Accord de libre-échange signé entre les deux pays depuis quinze ans ». Il a également insisté sur « le fruit » de la coopération entre le Maroc et les Etats-Unis dans différents domaines, notamment, la création d’emplois, l’éducation et l’égalité.

Quant à la coopération dans les dossiers sécuritaires, le secrétaire d’Etat américain a « reconnu le rôle que joue le Maroc dans le maintien de la sécurité dans la région », rappelant la collaboration des deux pays dans les dossiers du Sahel, de la Libye et de l’antiterrorisme.

Conflits israélo-palestinien et ukraino-russe

Interrogé sur l’influence des accords de normalisation des relations entre certains Etats arabes et Israël sur le processus de résolution de conflit, Blinken a indiqué que la normalisation des relations avec l’Etat hébreu ne contredit pas la solution à deux Etats soutenue par les pays arabes. Il a aussi insisté que c’est la même position qu’adopte son pays. « Ces accords pourraient même ancrer cette position », a-t-il précisé.

Quant à Nasser Bourita, il a été interrogé par les journalistes américains sur l’abstention marocaine lors du vote contre la Russie à l’assemblée générale des Nations Unies. « Nous sommes en faveur de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et de tous les Etats membres de l’ONU, contre le recours à la force et nous encourageons le dialogue et les négociations pour résoudre tout conflit », a-t-il répondu.

À noter que la visite d’Antony Blinken est la première du genre sous l’administration Biden, ayant accédé à la Maison blanche en tant que 46e président américain, le 20 janvier 2021.

Le 29 Mars 2022

Source web par : telquel

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Sahara à l’ONU, c’est reparti

Sahara à l’ONU, c’est reparti

Nous sommes début octobre, une nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara est attendue à la fin du mois. Probablement, le 31 octobre. Entr...